menu
Mon chef ne veut pas me faire évoluer

Si vous arrivez sur cet article, c'est que vous avez fait une recherche en tapant dans Google Mon chef ne veut pas me faire évoluer, ou bien que vous vu une miniature au titre désespéré dans votre fil de notifications et vous vous êtes quelque part reconnu dans la description.

Rien qu'à l'énoncé de votre problème, je ressens une certaine exaspération vis-à-vis de votre chef qui peu à peu c'est transformé en un nuage de désespoir de ne pas réussir à progresser dans votre carrière professionnelle.

Je vous propose de prendre votre problème - ou votre chef - ar les cornes avec 5 étapes de raisonnement afin de sortir de cette impasse.

D'ici la fin de cet épisode, vous devriez avoir une parfaite compréhension de votre situation et des pistes concrètes d'action pour que la perception de votre chef à votre sujet change et que dans un avenir proche vous puissiez décrocher une promotion.

Une question déterminante

Dans un premier temps, et avant de passer au plan en cinq étapes qui va suivre, je vais vous poser une question pour déterminer si ce plan en cinq étapes est adapté à votre situation

Quand vous dites que votre chef ne veut pas vous faire évoluer, est-ce qu'il y a eu récemment une position ouverte qui aurait pu vous permettre de décrocher une promotion?

Ou bien vous êtes en attente d'une revalorisation de votre poste ou d'une réorganisation interne à votre service pour élargir vos responsabilités?

Cette question est primordiale, car si il y a eu effectivement une position ouverte, qui reporte à votre chef, mais que vous n'avez été retenu pour ce poste, alors il vous faut comprendre pourquoi vous n'avez pas eu le poste, et nous verrons comment procéder dans le plan en 5 étapes que je présenterai en deuxième partie.

S'il n'y a pas eu de position ouverte, et que vous attendez après une création de poste, ou une réorganisation du service, il faut que vous sachiez que la décision sera prise au moins au niveau N+2. Vous devez convaincre votre chef, et aussi le chef de votre chef, qu'en vous positionnant différemment dans l'organisation vous pourrez délivrer beaucoup plus de valeur. C'est une toute autre histoire, avec des leviers assez complexes à mettre en œuvre pour atteindre vos résultats. Cela serait trop long pour expliquer tous les ressorts qui rentrent en jeu. j'ai créé une formation qui s'appelle Carrière Booster qui contient toutes les stratégies et compétences à mettre en œuvre si vous êtes dans cette situation.

S'il y a eu une position ouverte mais que vous n'avez pas été retenu, le plan en 5 étapes que je vais vous présenter dans un instant va pouvoir s'appliquer.

Votre plan en 5 étapes

Il y a donc eu une position ouverte dans votre service, qui reporte à votre chef, mais vous n'avez pas été sélectionné.

Vous avez postulé mais vous n'avez pas eu le job. Un autre collègue a eu la position, ou encore votre entreprise a recruté quelqu'un de l'extérieur. Ou, pire une position a été remplie, créée ou interchangée sans qu'aucun appel à candidature n'ait été lancé. Ou encore il y a eu un appel à candidature, mais le processus de sélection était biaisé dès le départ.

Étape N°1: Bien analyser la situation pour mesurer le niveau du challenge que vous avez devant vous

Si c'est un collègue à vous qui a eu la promotion, alors c'est parce que vous n'étiez le meilleur. Peut-être que dans votre poste actuel vous êtes meilleur que votre collègue, mais votre chef a estimé que pour occuper le poste supérieur, c'est votre collègue qui sera meilleur.

Cela fait une grande différence entre être le meilleur dans votre poste actuel, et être potentiellement le meilleur pour occuper le poste supérieur. Car les compétences requises ne sont pas les mêmes.

Si c'est une recrutement externe qui a eu le poste, cela signifie que votre direction considère que les compétences recherchées n'existent pas en interne. Il faut donc que vous identifiez quelles sont ces compétences recherchées, et que vous les développiez. Ou bien que vous communiquiez sur le fait que vous avez ces compétences.

Autre cas de figure: la position a été remplie sans processus de recrutement ou avec un simulacre de sélection. Dans ce cas il faut élever votre niveau d'influence. L'influence est une compétence clé à développer. Sans elle, vous n'êtes rien dans une organisation. Je ne développe pas davantage ce point car la formation carrière booster dispose d'un module entier pour vous apprendre à développer votre influence sur votre poste de travail.

Étape n°2: Avoir une discussion honnête et franche avec votre chef

Ayez une discussion honnête et franche avec votre chef afin qu'il vous explique selon lui ce qu'il vous a manqué pour accéder au poste que vous n'avez pas eu.

N'attendez pas l'entretien d'évaluation annuelle pour avoir cette discussion. Sollicitez un entretien en veillant à sécuriser un moment calme et détendu avec votre chef.

Même si vous avez déjà été débriefé sur les raisons pour lesquelles vous n'avez pas eu le poste, passez un moment en tête à tête pour aller au fond des choses.

Surveillez votre posture lors de cet entretien. Vous devez posez des questions précises:

Vous devez lors de cette entrevue adopter la posture de l'apprenant qui écoute.

Vous posez des questions et vous écoutez les réponses.

Vous devez orienter l'entretien de sorte qu'une discussion apaisée sans la moindre tension puisse avoir lieu. Vous n'êtes pas d'accord avec ce que votre chef dit de vous? Creusez davantage le sujet en posant plus de questions.

Ne refaites pas le match de l'entretien de recrutement. Mettez-vous dans une position d'écoute, adoptez la posture de l'élève face au professeur. Montrez-lui que vous avez envie d'apprendre de lui. Il y a de grandes chances qu'il en soit flatté.

Vous pouvez même lui demander s'il accepte de vous coacher dans votre évolution professionnelle, et si vous pouvez refaire un point régulier avec vous sur votre évolution. Par exemple une fois tous les 3 mois.

Si le chef de votre chef est très impliqué dans les affaires de votre service, vous pouvez lui demander d'organiser un entretien similaire avec votre N+2 afin de récolter davantage de feedback.

Étape n°3 : prendre du recul

Prenez du recul sur ce que vous a dit votre chef. En fonction de sa qualité de manager, il vous aura livré un portrait plus ou moins exact de la manière dont il vous voit dans l'organisation. Peut-être qu'il ne vous a pas dit ce qu'il pense réellement de peur de vous heurter. Peut-être qu'il n'a pas su trouver les bons mots et arguments pour vous expliquer pourquoi vous n'êtes pas encore prêt à prendre plus de responsabilités.

S'il vous a critiqué, prenez le temps du recul et de la réflexion pour comprendre pourquoi il pense cela. Car la cause peut-être soit vos actions, soit la perception qu'il a de vous et vos actions. Cela peut-être amélioré.

La pire des situations, c'est de s'entendre dire que vous êtes parfait et que vous ne devez rien changer. C'est très plaisant d'avoir un chef qui vous dit ce genre de choses, mais le problème c'est qu'en vous disant ça vous ne savez pas comment vous améliorer. Sur le long terme, ce n'est pas positif pour votre carrière.

Il est aussi possible que votre relation avec votre chef ne soit pas bonne, et qu'il ne vous ait pas dit l'inavouable comme:

Si vous pressentez que ce sont les raisons profondes du blocage de votre évolution de carrière par votre chef, alors vous devez gagner le confiance de votre chef.

Montrez-lui qu'en toutes circonstances il peut compter sur vous. Arrêtez de parler dans son dos, ne doutez de ses décisions.

Affichez clairement votre soutien publiquement lors de réunions. Couvrez-le quand il fait des erreurs. Demandez-lui si vous pouvez l'aider quand il est plus occupé que vous.

Je ne vous incite pas à transformer votre chef un ami. Je vous demande de construire une relation humaine de confiance. La meilleure manière de prendre la place de votre boss, c'est de grandir et monter les échelons hiérarchiques avec lui. Si vous l'aidez, il vous aidera.

Étape n° 4: action

Vous avez identifié les compétences, les comportements et attitudes qui vous ont fait défaut. Consacrez les mois à venir à combler le fossé et apprenant un maximum.

Apprendre c'est agir. C'est aussi beaucoup écouter et observer. Développez une excellente relation avec la personne qui a eu le poste que vous convoitiez. Mettez de côté vos sentiments. Observez-là, aidez-là, rapprochez-vous d'elle pour apprendre au maximum à ses côtés.

Étape n°5: feedback

Retournez-voir votre chef au moins une fois tous les 6 mois pour lui demander s'il vous a vu évoluer depuis la dernière fois.

S'il vous répond oui, demandez-lui comment vous pouvez évoluer encore plus vite.

S'il vous répond-non, posez un maximum de questions pour comprendre ce qui vous manque. Comme par exemple lui demander s'il y a des exemples concrets et récents de choses que vous avez faites et qui auraient pu être mieux faites.

Et recommencez cette étape encore et encore.

LE CERCLE
Rejoindre le groupe privé Waterfall pour recevoir le contenu privé à haute valeur ajoutée

Rejoindre

CARRIERE BOOSTER
Comment décrocher une promotion en 90 jours

En savoir plus

Pour suivre les contenus Waterfall Revenue, vous pouvez aussi vous abonner à la chaîne YouTube.

Abonnez-vous à la chaîne YouTube Waterfall Revenue

Sujets traités par cet article, et sujets liés à cet article:

Carrière professionnelle, bien communiquer au travail, Soft skills, définition des soft skills, Comment monter en grade, les soft skills expliquées, comment avoir une promotion au travail, comment avoir une augmentation, comment gagner plus d'argent en tant que salarié, comment avoir un meilleur salaire, comment gagner plus d'argent en tant que fonctionnaire ou employé, comment gagner plus d'argent en tant que fonctionnaire, comment demander une augmentation de salaire à son employeur, comment avoir une promotion, comment gagner plus d'argent ou augmenter ses revenus en tant que fonctionnaire, comment quitter la rat race, comment devenir manager, comment passer cadre, comment être promu agent de maîtrise...