menu
SOFT SKILLS

Les soft skills sont les compétences les plus importantes pour progresser rapidement dans sa carrière professionnelle. Dans cet article, nous allons expliquer ce que sont les soft skills en proposant une définition simple en français, et en analysant quelles sont les différences avec les hard skills. Nous verrons pourquoi elles sont si peu enseignées, avec très peu de formations ou cours traitant efficacement le sujet. Nous passerons en revue les soft skills incontournables pour le salarié, le manager, le leader ou le créateur d'entreprise. Nous évoquerons comment les insérer judicieusement sur son CV et quels sont les tests des ressources humaines pour évaluer les soft skills chez les candidats et collaborateurs. A la fin de cet article, nous vous renverrons vers les ressources les plus intéressantes : formations et guides pratiques au format PDF.

Définition des soft skills en français
Soft Skills et quotient émotionnel
L'importance des SOFT SKILLS pour le succès d'une carrière professionnelle
Quelles sont les différences entre soft skills et hard skills
Comment apprendre les soft skills
Quelles sont les soft skills incontournables
Exemples de soft skills
Pour aller plus loin

Définition des soft skills en français

Il n'existe pas de bonne traduction du terme anglais soft skills. Les skills se sont les compétences. Soft cela veut dire dans le contexte être adaptable, doux, flexible. La meilleure traduction selon moi serait les compétences flexibles, mais la notion de SOFT SKILLS, c'est beaucoup plus que ça.

Les soft skills regroupent en fait toutes les compétences permettant des interactions sociales réussies et l'atteinte des objectifs, qu'ils soient personnels ou professionnels.

Les soft skills se sont les compétences du savoir être. Comment se comporter face à une situation, que ce soit un challenge, un problème ou une opportunité. Il s'agit des compétences transversales à tous les métiers qui facilitent les échanges et les interactions dans la société, et dans le monde de l'entreprise.

SOFT SKILLS: explication et définition en français

Lire

Soft Skills et quotient émotionnel

Le niveau de soft skills d'une personne n'est pas lié à son niveau de QI (Quotient intellectuel) mais à son niveau de QE (Quotient émotionnel), c’est-à-dire à la capacité à contrôler ses sentiments et canaliser ses émotions.

Les grands leaders et dirigeants d'entreprise ne sont pas les plus intelligents en QI, mais ils ont un QE très élevé. Si tu penses aux chefs d'état qui ont dirigé ces dernières décennies les plus grandes puissances de la planète, tu pourras juger que certains individus n'étaient pas particulièrement intelligents d'un point de vue QI. Il n'empêche que ces leaders au QI moyen avaient une telle maîtrise de leurs soft skills et un QE tellement élevé, que cela les a amenés à occuper la position suprême de leur pays.

On retrouve aussi beaucoup ce paradoxe dans le monde des créateurs d'entreprise, où des personnes avec une intelligence moyenne parviennent à bâtir des empires financiers.

Les plus grandes créations de valeur de l'histoire se sont jouées sur les soft skills. Ce ne sont pas les meilleurs techniciens, ingénieurs ou inventeurs qui brillent en société et sont devenus riches. Ce sont les meilleurs communicants, les leaders les plus efficaces, les stratèges et les visionnaires qui occupent les échelons les plus élevés dans les entreprises.

« Pour réussir, il vaut mieux être malin qu'intelligent »

Alex, Fondateur de Waterfall Revenue

Autour de toi là où tu travailles, tu dois probablement voir des managers que tu ne trouves pas particulièrement intelligents d'un point de vue Quotient Intellectuel, mais qui sont extrêmement malins, ce qui leur permet de très bien progresser dans leur carrière.

Dans le monde professionnel, ce n'est pas toujours le raisonnement le plus logique qui l'emporte. Ce ne sont pas les éléments les plus factuels et précis qui te permettent de convaincre et de valoriser ton action.

« C'est l'intelligence émotionnelle qui permet d'atteindre les objectifs, et le quotient émotionnel, ce n'est ni plus ni moins que la maîtrise des soft skills. »

Alex, Fondateur de Waterfall Revenue

Plus tu vas t'élever dans la hiérarchie, plus tu vas être en contact avec des leaders qui maîtrisent de mieux en mieux les soft skills. D'ailleurs sur les offres d'emploi, plus le poste - et la rémunération - sont élevés, plus les recruteurs vont rechercher des soft skills pointues.

A l'intérieur des soft skills nous allons donc retrouver plusieurs sous-catégories de compétences:

L'importance des SOFT SKILLS pour le succès d'une carrière professionnelle

Les soft skills se sont les compétences professionnelles les plus importantes, car une fois qu'elles sont acquises, elles ne se perdent pas, elles ne s'oublient pas.

Une soft skill ce n'est pas une connaissance apprise qui s'oublie avec le temps.

C'est une compétence qui, comme un bon vin, ne fait que se bonifier avec le temps.

Les soft skills ne peuvent pas être disruptées par une nouvelle technologie, elles ne seront jamais obsolètes.

Tous les efforts que tu dépenses pour acquérir des SOFT SKILLS créent un capital SUCCES qui aura des résultats pour tout le reste de ta vie.

Car elles sont importantes aujourd'hui pour évoluer dans ta carrière professionnelle, mais elles sont aussi importantes pour séduire ton partenaire, favoriser une harmonie familiale.

Demain elles te seront importantes pour faire face à des challenges dans ta vie, pour résoudre des problèmes personnels, changer de vie, se reconvertir professionnellement, ou encore pour prendre de bonnes décisions financières.

Plus on monte dans la hiérarchie, plus les soft skills sont importantes.

Tu as déjà dû t'en apercevoir : dans ton entreprise ou ton organisation, plus tu montes dans la hiérarchie, et plus tu trouves des gens qui sont beaucoup moins capables que toi de faire des tâches productives.

Par contre, ils sont bien meilleurs que toi dans le domaine des soft skills.

Ils ne sont peut être pas meilleurs managers que toi, mais ce sont de meilleurs leaders, car ils ont un pouvoir d'influence supérieur au tien, et une proportion supérieure à la votre pour générer de la valeur.

C'est en générant de la valeur que l'on obtient des promotions en entreprise, ou que l'on réussi son projet d'entreprenariat.

Si tu crées de la valeur en utilisant uniquement tes hard skills, tu vas te buter à un plafond de verre, car le temps disponibles et les journées de travail ne sont pas extensibles indéfiniment.

Et pire, plus tu vas vieillir, plus ta productivité dans la maîtrise des hard skills va diminuer, et donc ta valeur sur la place de marché va petit à petit décroitre.

Alors que les soft skills, plus tu acquiers de l'expérience, de la maturité, et plus elles deviennent bonnes et puissantes. Plus elles génèrent de la valeur que tu vas pouvoir, d'une manière ou d'une autre, transformer en une augmentation de revenus.

De manière générale pour réussir sa vie sur tous les plans, c'est sur les soft skills qu'il faut miser.

C'est vrai :

Ce qu'il est important de comprendre, c'est que les soft skills ne sont pas liées à un métier, ni à une entreprise, ni à un secteur d'activité, ni à une technologie, ni à une époque, ni à une organisation économique et sociale.

Les softs skills prennent une part de plus en plus importante dans la création de valeur dans le monde.

Depuis que l'humanité s'est sédentarisée, elle est passée par différents stades. D'abord une économie majoritairement primaire, l'agriculture, qui est secteur d'activité qui repose essentiellement sur les hard skills.

Puis l'économie est devenue industrielle, avec une plus forte concentration de travailleurs au même endroit, une décomposition des tâches, des besoins en organisation, en management, en leadership. Pour avoir des chances de progresser dans la hiérarchie, il ne s'agissait pas d'être le mineur le plus productif de la mine, mais celui qui avait les meilleurs soft skills, pour encadrer une équipe, résoudre les problèmes, gérer la logistique.

Mais le besoin en soft skills restait limité, il n'y avait pas beaucoup de finesse dans l'organisation sociale du travail. Pour avoir accès aux meilleurs postes, mieux valait encore être un ingénieur avec des connaissances techniques très pointues.

Puis l'automatisation des processus industriels a rendu obsolète un grand nombre des hard skills des travailleurs, avec en parallèle le développement du commerce mondial qui a très sérieusement affecté la compétitivité des salariés dont les compétences reposaient principalement sur les hard skills.

Ensuite nous sommes rentrés dans une ère de services, le tertiaire. Alors là les besoins en soft skills ont explosé. De nouveaux modes d'organisation du travail sont apparues, avec des bureaux en open space et des organigrammes plus horizontaux que verticaux. Des échanges beaucoup plus fréquents avec les clients, les sous-traitants, les prestataires.

Les processus d'échanges se sont accélérés et complexifiés, et là dedans, les soft skills ont véritablement eu une grande valeur ajoutée pour mettre de l'huile dans les rouages du système, et faire en sorte qu'il fonctionne de la manière la plus optimale possible.

Aujourd'hui nous sommes rentrés dans la décennie des années 20, nous sommes toujours majoritairement dans le tertiaire, mais il est possible que l'histoire retienne que le milieu des années 2010 nous a fait rentrer dans l'ère de la data, de la donnée, de la décentralisation des centres de décision et du traitement des informations. Les progrès dans les puissances de calcul informatiques et dans les vitesses de transmission des données en temps réel sont ont été si importants, que l'automatisation, qui jusqu'alors n'avait concerné que les postes de travail demandant de la force brute, devient possible pour des champs d'application qui relevaient jusqu'alors de la science fiction.

Tout ce qui repose sur des hard skills est potentiellement remplaçable, et certains progrès en intelligence artificielle commencent même à grignoter sur les soft skills des agents de maîtrise, notamment celles qui concernent l'optimisation des ressources et les décisions au sein d'un environnement de production contrôlé.

Face à cette tendance, il ne faut pas perdre son temps à l'apprentissage de hard skills (comme par exemple des logiciels).

Si tu as un emploi, un métier, il faut bien sûr maintenir tes compétences, mais il faut surtout développer en masse tes soft skills.

Ce seront les dernières à être remplacées par une machine.

Ce sont donc sur elles qu'il faut miser.

Nul ne peut prédire quelles seront les avancées technologiques des prochaines décennies.

« Il faut absolument réduire ton exposition à l'obsolescence de tes compétences et connaissances. »

Alex, Fondateur de Waterfall Revenue

Cela fait maintenant 20 ans qu'Internet a massivement envahi nos vies, et a considérablement diminué la valeur des connaissances. La plupart des connaissances se retrouvent gratuitement accessibles à quelques clics de souris.

Ce qui est en train de se passer en ce moment, c'est la dévalorisation des compétences métier, des hard skills.

Un fossé est en train de se créer entre ceux qui maîtrisent les soft skills, et ceux qui ne les maitrisent pas, et cela va redistribuer les richesses dans la société. Ceux qui ne misent que sur leur quotient Intellectuel (QI) et ne développent pas leur quotient émotionnel (QE), auquel de nombreuses soft skills font appel, ceux-là ils vont souffrir dans les prochaines décennies.

Cela fait longtemps que nous savons que les connaissances ne suffisent pas pour avoir du succès et être riche, sinon tous les professeurs d'université et doctorants seraient millionnaires. Les leaders avisés savent que les compétences techniques sont de moins en moins les compétences du succès. En entreprise ou en entreprenariat, concevoir un nouveau produit ou planifier un projet ne suffit pas: il faut savoir le mettre en oeuvre, savoir mobiliser toutes les ressources pour le réaliser, le vendre, communiquer dessus. C'est à ce moment là que la vraie valeur se créée - ou se détruit.

Pourquoi les SOFT SKILLS sont importantes en 2020

Lire

Quelles sont les différences entre soft skills et hard skills

La différence entre SOFT SKILLS et HARD SKILLS est très simple :

La perception ça se corrige par la communication. Si tu as des compétences plutôt banales mais que tu sais très bien communiquer, tu devrais quand même pouvoir réussir.

Les Hard Skills, c'est tout ce qui concerne la réalisation des tâches sur un poste de travail, que le travail soit manuel ou intellectuel. Ce sont les compétences nécessaires pour permettre à un travail d'être fait, dans le cadre d'un processus de production établi et répétitif, et cela peut concerner aussi bien une production de biens physiques que de services. Des connaissances liées à une technologie, ou à un secteur d'activité, se sont des HARD SKILLS. Les hard skills s'acquièrent à l'école et par la formation, et le plus souvent on the job, c’est-à-dire, en situation professionnelle.

Les Soft Skills, les compétences conceptuelles, représentent une combinaison de compétences personnelles et sociales qui permettent les interactions humaines dans une organisation.

Ce sont des compétences qui peuvent être transférées à n’importe quel poste, métier ou industrie, et même utilisables dans la vie personnelle, amoureuse ou familiale.

Plus le niveau de responsabilité - et de rémunération - d'un poste est élevé, plus le poids des softs skills sera important dans la fiche de poste, et dans la sélection par les recruteurs. Les Hard Skills sur un CV, ça permet juste de passer le filtre de la sélection des Ressources Humaines et de se qualifier pour un entretien. Au cours de cet entretien, le recruteur va rapidement contrôler que le candidat possède bien les hard skills qu'il a écrites sur son CV, mais la plus grande partie des questions servira à évaluer les SOFT SKILLS du candidat : quelle est sa personnalité, quelle est sa capacité à s'intégrer, quelles sont ses habilités à faire face à des challenges, est-ce qu'il est capable de travailler en autonomie, etc.

« Il faut te dire qu'à chaque fois que tu montes verticalement dans la hiérarchie, il faut un peu moins de compétences techniques, et un peu plus de SOFT SKILLS. »

Alex, Fondateur de Waterfall Revenue

Quelle est la différence entre SOFT SKILLS et HARD SKILLS

Lire

Comment apprendre les soft skills

Ce sont des compétences qui se développent sur le long terme. Il n'existe pas d'école qui enseignent officiellement les soft skills.

Existe-t-il des cours ou des formations sur les soft skills

La société de développement professionnel Waterfall Revenue travaille actuellement à la création d'une formation pour apprendre les soft skills. Cette formation sera dispensée en ligne et s'adressera à tous les salariés qui veulent progresser dans leur carrière professionnelle, avoir une promotion et augmenter leur revenus. Elle permettra de devenir manager, de passer au statut cadre, ou d'accéder à des postes de cadre supérieur voire de direction générale.

Pour être prévenu lorsque cette formation sera mise en ligne, le plus simple est de s'abonner au groupe privé Le Cercle en cliquant sur le lien ci-dessous. Ainsi, tu commenceras à recevoir gratuitement des contenus pour progresser dans ta carrière professionnelle et dans la maîtrise des soft skills, et aura accès au prix promotionnel de lancement de la formation.

LE CERCLE
Rejoindre le groupe privé Waterfall pour recevoir le contenu privé à haute valeur ajoutée

Rejoindre

Test de Soft Skills

Voici quelques liens vers des tests de SOFT SKILLS.

Quelles sont les soft skills incontournables

Quelles sont les compétences soft skills incontournables à écrire sur son CV et à développer? Voici quelques pistes en fonction du profil professionnel.

Les compétences soft skills incontournables pour le manager cadre

Quel que soit le poste, le métier, l'industrie ou le secteur d'activité, voici les compétences les plus importantes à développer quand on est ou que l'on veut devenir un cadre manager :

Les compétences soft skills incontournables pour un commercial

S'il n'y avait qu'une seule compétence qu'un commercial devrait maîtriser parfaitement, ce serait l'INFLUENCE. Car l'influence c'est la compétence indispensable pour le commercial qui a pour objectif de VENDRE.

L'influence c'est l'aboutissement de la maîtrise de la soft skill leadership, qui elle même s'appuie largement sur les compétences communication et empathie.

Mais pour bien communiquer, influer et donc vendre, il faut avant tout savoir ECOUTER et OBSERVER.

Parmi les autres soft skills du commercial vendeur, qui est souvent hors du bureau et itinérant, nous avons :

Enfin, il est une compétence qui prend de plus en plus d'importance, c'est la capacité à analyser des données et de prendre action. Ce n'est pas une nouvelle compétence pour un commercial, mais depuis que nous sommes rentrés dans l'âge de la donnée, cette compétence est devenue stratégique. En fonction de l'industrie et de l'entreprise, elle s'appuiera sur des compétences techniques comme l'utilisation d'un logiciel tableur, de solutions en ligne. Mais au delà des outils, c'est bien une sensibilité à l'analyse des données qu'il faut développer.

Les compétences soft skills incontournables pour un entrepreneur

Les compétences nécessaires à l'entrepreneur créateur d'entreprise s'articulent de manière plus critique. D'une part car il doit en maîtriser énormément, notamment dans la phase de lancement d'activité, mais aussi car la plupart d'entre eux en délaissent certaines, alors que ce sont les plus importantes.

Compétence FOCUS : c'est tout se qui concerne la capacité à ne pas s'éparpiller et être efficace et rapide pour atteindre les objectifs fixés. La tentation pour le créateur d'entreprise c'est de s'occuper de plein de petits détails avant d'avoir mis sur le marché un produit ou un service, et réussi à mettre en place une machine de vente efficace.

Compétence INFLUENCE : l'influence fait appel aux soft skills communication et au leadership et dans ce contexte n'a qu'un objectif. VENDRE. Vendre ses produits et services à des clients bien sûr, mais aussi vendre son projet à des investisseurs, aux banques et organismes de financement, à ses collaborateurs. Faire preuve d'influence c'est convaincre. Convaincre d'essayer, de s'engager, d'acheter. Convaincre un fournisseur de s'engager dans une relation d'affaires, négocier pour acheter ses matières premières au meilleur prix. Mais aussi convaincre les parties prenantes pour avoir les autorisations de s’implémenter et se développer : l'administration, les autorités locales, les associations de riverains, la copropriété de l'immeuble, etc.

Compétence DÉLÉGUER : si les débuts d'une petite entreprise sont marqués par la polyvalence de ses créateurs à occuper tous les postes et tout faire, très rapidement il faut qu'ils soient capables de déléguer pour se focaliser sur le développement de leur entreprise. C'est cette SOFT SKILL qui fait la différence entre l'entrepreneur qui s'est juste créé un emploi en étant en permanence au service de son entreprise, et celui qui grâce à la délégation active un puissant effet de levier, et ainsi se construit un système qui travaille pour lui, un empire financier à son service.

Compétence PRENDRE ACTION : arrêter de réfléchir et se lancer dans l'action. Maîtriser cette compétence d'apparence anodine, c'est franchir la frontière entre le salarié qui rêve de créer son entreprise, et va passer son temps à faire des plans et des calculs; et celui qui passe à l'action et met en œuvre son plan avec constance et qui fait preuve de combativité face à tous les challenges et obstacles. Ces deux soft skills sont très importantes car ce sont celles qui permettent de PRENDRE ACTION sur une durée suffisamment longue pour avoir des résultats tangibles.

Exemples de soft skills

Voici une liste de 100 SOFT SKILLS parmi les plus importantes pour réussir sa carrière professionnelle, sa recherche d'emploi ou son projet d'entreprenariat. Elles sont livrées en vrac sans ordre d'importance, avec une courte explication à chaque fois. Si tu veux en savoir plus sur les SOFT SKILLS, ce site internet regroupe un grand nombre d'autres ressources qui vont plus en détail et en profondeur sur ces sujets. Cette liste de compétences est une véritable mine d'or pour affuter son CV et ses lettres de motivation.

Liste des 100 meilleurs compétences SOFT SKILLS pour sa carrière et son CV

Comment se former à ces 100 compétences SOFT SKILLS

Voilà je m'arrête là. Il existe bien évidemment beaucoup d'autres SOFT SKILLS. Dans cet article, j'en ai présenté 100. Elles étaient toutes publiées en vrac, mais je vais publier d'autres contenus texte et vidéo sur les SOFT SKILLS, de manière plus structurée, en allant plus en profondeur.

TOP 100 compétences SOFT SKILLS

Lire

Pour aller plus loin

Ce qu'il faut retenir, c'est que les SOFT SKILLS sont les compétences les plus importantes pour progresser dans sa carrière professionnelle, et bien au delà, pour réussir sa vie sur tous les plans.

Il y a une très forte corrélation entre le niveau de maîtrise des soft skills et le niveau de bonheur, mais aussi avec le succès de sa vie financière.

Pour aller plus loin sur le sujet, je recommande 2 choses :

LE CERCLE
Rejoindre le groupe privé Waterfall pour recevoir le contenu privé à haute valeur ajoutée

Rejoindre

SOFT SKILLS: explication et définition en français
Pourquoi les SOFT SKILLS sont importantes en 2020
Quelle est la différence entre SOFT SKILLS et HARD SKILLS
TOP 100 compétences SOFT SKILLS
CRISE: comment décider vite et bien
Comment réorganiser son CV
Tout savoir sur les SOFT SKILLS
SOFT SKILLS: explication et définition en français
Pourquoi les SOFT SKILLS sont importantes en 2020
Quelle est la différence entre SOFT SKILLS et HARD SKILLS
TOP 100 compétences SOFT SKILLS
CRISE: comment décider vite et bien